AccueilHabitatComment poser un placo au plafond ?

Comment poser un placo au plafond ?

Envisagez-vous de poser un plafond en placo ? Votre choix est justifié, vous y gagnerez un meilleur rendu esthétique. Une fois la plaque achetée, il faut la mettre en place.

C’est à ce niveau que les tâches se compliquent. Retenez que pas moins de sept étapes sont nécessaires pour poser un placo au plafond.

Quel placo acheter ? Quelles sont les étapes de sa pose ? Quel est le budget nécessaire pour poser un placo au plafond ? Quels sont ses avantages ?

Quels sont les accessoires nécessaires pour la pose d’un plafond en placo ?

Rappelons qu’il existe deux types de pose. On a le plafond sur le montant et le plafond suspendu.

Pour leur réalisation, vous devrez avoir les outils comme :

  • Niveau ;
  • Mètre ;
  • Scie ;
  • Lève-plaque ;
  • Cutter ;
  • Rabot de plaques à plâtres ;
  • Visseuse/perceuse ;
  • Perceuse.

Les plus importants sont ceux ici cités. Au besoin, vous devrez ajouter d’autres outils.

La pose du plafond : les étapes à suivre

Plusieurs étapes sont nécessaires pour la pose d’un plafond en placo. On en dénombre sept. Équipez-vous et on est parti pour installer le vôtre.

Étape 1 : La prise de mesures

Il faut prendre soigneusement des mesures avant de commencer la pose.

En fonction du temps consacré, on obtient un meilleur rendu final.

  • Prendre les mesures de la surface que la placo doit couvrir ;
  • Dessiner un plan des travaux en adéquation avec les dimensions réelles du plafond ;
  • Préparer les futurs emplacements pour l’éclairage et la structure métallique ;
  • Faire une estimation avec une marge de tous vos besoins en matériau avec le plan obtenu ;

Au passage, une plaque de placoplâtre mesure 250 cm de long, 120 cm de large et 13 mm d’épaisseur.

Étape 2 : Réaliser des tracés sur les murs et le plafond

Prenez une règle et votre niveau à bulle. Avec ces outils, tracez un trait horizontal aux murs pour évaluer la hauteur du plafond. Ce premier tracé servira de repère pour poser les cornières.

Laissez ensuite un vide de 13 mm puis tracez un nouveau trait horizontal. Ce dernier trait permettra de situer la hauteur de vos plaques. Il est aussi possible d’adapter cet espacement à vos besoins.

Étape 3 : La fixation des suspentes

pose de plaque de placo au plafond

Après la réalisation des repères (tracés), on passe à la fixation des suspentes. Elles permettent de fixer les plaques de placo au plafond d’origine. Ils sont généralement en métal et ses embouts seront clipsés sur les rails.

Une fois mise en place, les suspentes séparent de 2 cm le nouveau plafond de l’ancien. Cette hauteur peut être modifiée selon vos goûts.

Étape 4 : La pose des cornières

Les cornières servent à recevoir les bordures des plaques de placoplâtre. On les fixe au mur suivant le pourtour de la pièce. Il faudra faire attention à toutes les mettre au niveau du premier tracé réalisé en amont.

Il ne vous reste plus qu’à choisir le système de fixation le plus adapté à votre mur. Pour les murs en béton, utilisez des chevilles. Quant aux murs en bois, des vis feront l’affaire.

Étape 5 : Le montage des rails

Pour ce type d’installation, les rails constituent l’ossature sur laquelle sera posé le nouveau plafond en placo. L’intérêt de leur utilisation réside dans leur capacité à offrir un rendu parfaitement horizontal.

Faisant jusqu’à 3 mètres de long, les rails sont à découper à l’aide d’une scie à métaux pour leur mise en place. Afin de raccorder deux rails pour obtenir une plus longue portée, on utilise des éclisses de raccordement.

Une fois les découpes réalisées, vous n’avez plus qu’à les clipser sur les suspentes.

Étape 6 : Le montage des plaques de placo

Nous devons mettre en place les plaques de placo. Ces étapes sont à suivre scrupuleusement pour avoir un résultat impeccable.

Commencez par repérer les points de passage des plaques déjà accrochés au plafond. Vous devez ensuite percer les plaques pour laisser passer les différents câbles.

Au besoin, utilisez une scie égoïne afin de redimensionner les plaques. Vous pouvez visser vos plaques pour les fixer. On recommande d’utiliser des vis trompettes pour cette étape.

Si vous n’avez personne pour vous aider à soulever les plaques, pas d’inquiétude. Il suffit de louer un lève-plaque chez un professionnel.

Étape 7 : Les finitions

Vos plaques sont désormais fixées. Vous pouvez vous consacrer à la finition. Vous devez recouvrir les jointures et les vis avec de l’enduit. Cela vous permettra d’avoir une plus belle surface.

Si votre plafond est grand, cette étape est obligatoire. Peignez votre plafond selon vos préférences. Pour revêtir votre plafond, il est possible d’utiliser du papier peint ou du lambris.

Type, prix d’achat et prix de pose de plafond en placo

Si vous envisagez d’utiliser de la placo pour votre plafond, il faut connaître ces différents types. Vous aurez un choix facile pour trouver le juste milieu entre performance, prix et caractéristiques.

Le placo BA13, c’est le classique. C’est le plus utilisé et il coûte entre 8 et 12 euros au mètre carré à l’achat. Il est décliné en gris et convient parfaitement aux petits travaux d’aménagement.

On vous le déconseille d’utiliser dans une pièce humide. Quant à sa pose, elle coûte entre 2,5 et 9 euros le mètre carré.

Le placo hydrofuge est reconnaissable par sa couleur verte ou bleue. Il résiste à l’humidité et à l’eau. Recommandé pour les pièces humides, on le note de 1 à 3 pour situer sa qualité.

Vous devez compter entre 6 et 10 euros pour acheter un mètre carré de ce placoplâtre. La pose coûte entre 5 à 12 euros.

Les placo ignifugés sont conçus pour résister aux flammes. On recommande de les utiliser dans les pièces à risque d’incendie, comme dans votre cuisine.

Son prix varie de 6 à 22 euros du mètre carré. Pour la pose, un budget de 20 euros est à prévoir au mètre carré.

Les avantages de la pose d’un plafond en placo

ba13 plafond

Comme vous vous en doutez, la pose d’un plafond en placo regorge d’énormes avantages :

L’amélioration esthétique de vos pièces

Vous pouvez corriger les imperfections de votre plafond et faire paraître une pièce trop haute bien plus petite.

Avoir de meilleures finitions

La pose plafond en placo permet de donner une allure particulière à votre intérieur.

Un meilleur confort thermo acoustique

Il est possible d’insérer une laine minérale entre le plafond en placo et celui d’origine. Vous obtiendrez un excellent confort acoustique et une réduction drastique des déperditions thermiques.

Cacher des tuyaux

Une pose de plafond en placo est un astucieux moyen de faire passer des câbles discrètement et même des canalisations. Rapide et simple à poser, il revient aussi moins cher.

La réduction des coûts et gain de temps

Ce type d’ouvrage est votre meilleure alternative si votre plafond nécessite des travaux de rénovation.

L’insertion de LED dans votre plafond

Il vous permet de dissimuler des éléments entrant dans la pose de LED. Contrairement aux plafonds traditionnels en béton, avec ce type de structure, le travail est beaucoup plus facile.

Tri des prestataires

Dans le choix du prestataire adéquat, n’oubliez pas de leur demander de vous faire un devis. Suivant les tarifs qu’ils proposeront, vous n’aurez qu’à choisir celui sur lequel vous pouvez vous aligner sans problème.

Seul inconvénient, cette procédure réclame du temps. Les demandes en ligne vous seront d’une grande aide. Conséquence, vous économisez de l’argent et du temps.

Les devis vous permettent d’avoir une idée sur le prix moyen de prestation des artisans. Vous pouvez comparer le prix des matériaux utilisés par ceux-ci.

Le recours aux professionnelles est coûteux mais c’est l’idéal pour des travaux complexes. Ils évitent aussi les tracasseries liées à l’achat du bon placoplâtre.

━ Articles populaires

━━━━ Articles dans la même catégorie